Démystifions le saignement de nez

saignement de nez Mesdemoiselles Survie

Il y a quelques jours dans une fête d’amis, Laurence, 4 ans, a commencé à se jouer dans le nez… Elle a creusé si loin que le sang s’est mis à couler… Avec son petit regard de fille en détresse, le visage tout rouge de fluide corporel visqueux et sa robe blanche ressemblant de plus en plus à un tableau d’art contemporain abstrait, David a décidé de s’en mêler. David c’est le gars qui sait toujours tout, le gars qui a toujours été le secouriste désigné au travail, le gars qui se promène avec son kit de premiers soins autour de la taille… David a alors expliqué d’un ton inquiet à Laurence, comment s’occuper de son épistaxis aussi connue sous le nom de saignement de nez :

« Bon là, tu vas pincer ton nez. Mais, pince pas en dessous là, pince pas non plus où c’est mou, non! Va chercher l’os, oui c’est ça! Pince sur l’os. Penche ta tête par en arrière. Reste de même là! Viens avec moi, on va aller voir dans la toilette pis nettoyer l’intérieur de ton nez ».

Tout d’abord, David a laissé le sang couler sur la jolie robe de Laurence. Il aurait quand même pu lui donner un Kleenex, une débarbouillette, une gaze, quelque chose! Mais dans l’ensemble, l’intervention de David fut désastreuse. Voici pourquoi :

Le ton inquiet et les explications trop compliquées ont fait paniquer Laurence et son sang s’est mis à couler de plus belle. Un saignement de nez c’est paniquant parce que la victime a le bas du visage rouge et on dirait vraiment que c’est super dramatique comme situation, comme si elle allait se vider de son sang! La première chose à penser est donc de NE PAS PANIQUER!-Pincer un os… Avez-vous déjà essayé ça de pincer un os? Ce n’est pas quelque chose qui donne de grands résultats! Dans tous les cas d’hémorragie, la clé pour arrêter le saignement est de mettre une pression directe sur la blessure. Pincer son nez oui, mais faut-il le pincer au bon endroit! Il suffit de pincer où c’est mou, juste au-dessus des ailes du nez.

Pencher la tête vers l’arrière… Il est vrai que cette façon de faire a longtemps été indiquée comme étant LA méthode à privilégier. Le problème avec cette technique est que le sang s’écoule dans la gorge, ce qui est très désagréable et peut entrainer des nausées ou des vomissements, voire des problèmes digestifs. Il est donc préférable de laisser la tête droite ou encore de l’avancer doucement vers l’avant, le temps de mettre quelque chose sous le nez et d’ainsi éviter de tacher les vêtements.

Un autre point : David a décidé de faire marcher Laurence vers une autre pièce. L’idéal aurait plutôt été d’asseoir Laurence dans une position confortable afin de ralentir les pulsations cardiaques et ainsi réussir à mieux contrôler le saignement.

Finalement, David a voulu à coup de « Q-Tips » dans le nez de la petite, lui nettoyer les « croutes » comme il le disait. Il a donc arraché le sang coagulé qui avait fini par arrêter le saignement. On comprend rapidement que le nez de Laurence s’est remis à couler immédiatement. Il aurait plutôt été préférable de demander à Laurence de se moucher alors que le saignement était moins intense, et ainsi faire évacuer les caillots qui entretiennent le saignement.

Lorsque Laurence s’est mise à crier alors que son nez recommençait à saigner, sa mère est rapidement venue me chercher… 😉

La prochaine fois où vous voyez un David, faites-vous confiance, car VOUS saurez quoi faire!

 

Valéry B. Hamel

Fondatrice et propriétaire de Mesdemoiselles Survie

**Vous voulez en savoir plus? Mesdemoiselles Survie offrent des formations de réanimation et de premiers soins dynamiques, vulgarisées, drôles et axées sur des situations réalistes de la vie courante.